Le Blog de Guillaume ALZINGRE

17 mai 2011

Championnat d'Europe 2011, Krajelvo, Serbie

Le premier grand rendez vous de la saison a eu lieu en Serbie la semaine dernière, voilà le récit de mon expérience...

Je suis donc parti pour les championnats d'Europe en faisant une escale à Augsburg où il était prévu de faire 2 jours de reconnaissance du bassin. Par faute d'eau (le bassin est alimenté par débit naturel) nous n'avons pas pu descendre le bassin et avons décidé de partir un jour plus tôt en Serbie.

Après14h de route nous sommes arrivés à Krajelvo où la première navigation n'était pas bien agréable. Passer de 24° à 7° n'a pas été sympa mais j'étais bien focalisé sur ce que j'avais à faire, à savoir reconnaitre la classique. Ça n'aura pas été un travail bien difficile car hors mis un passage 1minute après le départ (passage du sprint) et un passage à environ 12 minutes de course, le reste était constitué de petits passages se navigant à vue ou de grand plat sur eau profonde.

Championnat d'Europe Classique individuel

Le jour de la course est vite venu car nous sommes arrivés seulement 2 jours avant la classique individuel. Étant habitué à être fortement distancé sur les fins de course et à être le plus rapide sur la première moitié, ma stratégie a été de partir moins vite pour finir fort. Tactique que j'ai appliquée mais qui ne m'a apporté aucune sensation de plaisir sur la première partie, j'ai eu l'impression de vraiment être cool mais la vitesse et la technique appliquées sur la seconde partie étaient vraiment tres agréables et j'ai été cherché au fond de mes réserves. À l'arrivée c'est l'indétrônable Emil Milirham (triple champion du monde et triple champion d'Europe de la distance) qui remporte la course devant Normen Weber l'allemand. Je me classe 3ème et malgré une course que je pense à mon niveau je ne peux m'empêcher d'être déçu car les chronos réalisés à Cesson Sévigné me laissaient présager une réelle progression en classique et au vu des chronos ce n'est pas le cas. Le podium est le même qu'aux championnats du monde 2008 avec des temps équivalents...

Championnat d'Europe classique par équipe

Yann Claudepierre, leader de l'équipe C1, étant rentré en France pour cause de blessure a dû être remplacé par un pagayeur de choix en la personne de Marc brodiez, qui participait aux championnats d' Europe en C2. Nous réalisons avec Tony Debray une course relativement bien menée, nous avons dû nous incliner derrière l'équipe croate qui était vraiment au dessus. 

Le jour suivant était dédié aux reconnaissance du parcours du sprint et au repos. Le parcours de sprint se divisait en 3 parties. Une première totalement plate, une seconde avec de la petite eau vive et une dernière avec un passage contenant 4 grosses vagues puis des mouvements latéraux. Le tout pour 1minute 10sec de course et 2 manches à additionner pour décerner le titre continental. Le plus gros de mon attention était bien sûr porté sur la dernière partie car la course se gagnerait sur les 2 premières mais pouvait se perdre sur la dernière. J'ai choisi un franchissement des vagues par la gauche car il me semblait que le bateau était moins brusqué et que le passage à droite pouvait induire des manoeuvres moins rapides sur le sprint final.

Championnat d'europe sprint individuel

Le matin du sprint arrive et l'eau a encore monté. Mais je reste sur mon option gauche même si je vois que l'option droite semble plus ouverte et plus simple que la veille. Ma descente d'échauffement d'avant la course se passe plutôt bien. L'idée de tester  à droite me traverse l'esprit mais ayant travaillé la veille sur l'option gauche je décide de rester dans mon choix. L'heure est venue, je suis tendu, j'ai (je pense) jamais été aussi rapide et je ne cours que pour la gagne. Je fais un gros départ, avale les 20 premières secondes de plat et passe les petites vagues de la seconde partie sans faire perdre de vitesse à mon bateau. En m'approchant de la première vague du passage, je reste fidèle a ce que j'ai décidé: je franchis par la gauche et fais une manoeuvre pour accentuer cette option gauche. Hélas je tourne plus que prévu et à l'approche de la troisième vague j'ai comme une hésitation car je suis trop à gauche et trop orienté dans cette direction. Je choisis de temporiser en allégeant l'avant de mon bateau en espérant franchir cette vague mais mon action n'est pas la bonne et cette vague me pousse dans le contre courant. Je suis donc pointe vers le haut. (une "boussole": la plus grosse erreur en descente) J'entends la tribune toute proche faire un gros "Oooooh"... un grand moment de solitude pour moi. A 27 ans, c'est la première fois que je fais cette erreur en course. J'entends mes adversaires ( et pour certains amis) m'encourager pour finir ma manche, je ne lâche rien et finis au plus vite mais c'est fait, j'ai complètement raté ma course. Je finis à 11secs du meilleur temps et tout espoir de concrétisation de mon travail est évaporé. La suite n'est que anecdotique mais classé 19ème, je prends le départ de la seconde manche avec la consigne de passer à droite même si je ne l'ai pas travaillé et de trouver les ressources pour gagner la seconde manche. Je prends donc le départ avec l'envie de bien faire et de me dépasser malgré une grosse baisse de moral. Je fais un haut de course de bonne qualité malgré le vent de face qui me gêne et franchis le passage par la droite sans aucun souci. Je remporte cette manche... Toujours ça de fait comme m'auront dit certains sur le bord.

A l'arrivée c'est l'allemand Normen Weber qui s'impose devant mon ami croate Igor Gojic et le slovène Blaz Cof.

Championnat d'Europe Sprint par équipe

Nous décrochons une médaille d'argent avec des manches en dessous de ce que l'on aurait pu faire mais dans tout les cas l'équipe croate, vainqueur du jour, était plus rapide.

Cette semaine de course m'a bien fatigué tant physiquement que mentalement, peut être plus mentalement d'ailleurs. Je vais donc prendre un peu de repos et poser les choses à plat avant de reprendre la route vers les championnats du monde de sprint dans 15 jours.

Merci à tout ceux qui m'ont envoyé des messages d'encouragement ou de soutien, ça fait toujours plaisir de se sentir suivi.

Posté par guillaumeA à 15:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    c'est prometteur !

    Même si je me doute que tu ne te satisfais pas de cette 3ème place, dis toi qu'ils s'est passé beaucoup de chose depuis 2008 et que revenir au même niveau est finalement une très bonne base pour l'année prochaine...
    quant au sprint, je crois que l'objectif c'est les mondiaux, non ? cette déconvenue (avec une bonne manche) aux Europe est tout de même une préparation intéressante...
    merde pour la suite !

    Avé

    Posté par cyrilc2, 17 mai 2011 à 23:17

Poster un commentaire